10 février 2019 – Ensemble Mitis

Le concert

 

L’ensemble Mitis est venu nous jouer quelques œuvres de musique italienne et espagnole, à la harpe triple tantôt en solo sur une Passacaille de L.Rossi (pièce pour clavecin à la base), tantôt accompagnée de théorbe sur des pièces oniriques de J.H. Kapsberger, tantôt accompagnée d’une guitare baroque (reproduction particulièrement ornée d’un modèle de 1708, par le luthier Félix Lienhard).

Alors que dehors la tempête de neige soufflait bien fort, nous avons pu nous réchauffer sur différents thèmes populaires et danses plus ou moins rapides. Mention particulière aux retranscriptions originales par Caroline Lieby et Victorien Drisse des gaillardas et marionas de S. de Murcia (1673-1739), danses populaires ancêtres du flamenco.

La plupart d’entre nous ont découvert à cette occasion la harpe triple, avec ses 78 cordes réparties en 3 rangées. Au Moyen-Age, la harpe avait une vingtaine de cordes; à la renaissance, en Italie une deuxième rangée de cordes apparut, puis une 3e rangée au 17e pour suivre la complexification de la musique. Remplacées ensuite par les harpes à pédale, les harpes triples sont aujourd’hui encore pratiquées par quelques passionnés (actuellement, 5 harpistes triples en France). L’accordage demande un peu de patience, mais le son qui en résulte a une richesse inhabituelle à nos oreilles!

 

 

Les artistes

Victorien Drisse, théorbiste et guitariste professionnel (France)

Caroline Lieby, harpiste professionnelle (France)

avant-concert: Martin Raboud, élève guitariste (Bulle)

 

Les instruments

Harpe triple (Rainer Thurau, Allemagne)

Guitare Baroque (Félix Lienhard, France)

Théorbe (Maurice Ottiger, Suisse)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code